• Des soleils en jardinières.

     

    Un peu d’histoire…

    On raconte que Clytie, nymphe grecque de l’eau et amante d’Hélios, dieu du soleil, folle de jalousie, dénonça Leucothoé, qui l’avait supplantée dans le cœur du dieu-astre, à son père. Ce dernier fit enterrer sa fille vivante, et Hélios ne put rien pour elle. Mais loin de retourner auprès de Clytie, il la rejeta complètement. Cette dernière, désespérée, s’assit par terre, son regard tourné vers le soleil. Elle s’enracina et se transforma en fleur, l’hélianthe ou fleur de soleil, continuant de se tourner vers son astre aimé.

    Des soleils en jardinières.

    Au Mexique, le tournesol est cultivé depuis près de 4 000 ans. Pour les Aztèques, il était la représentation de leur dieu du Soleil et la fleur ornait de nombreux temples.

     

    Des soleils en jardinières.

    Les Indiens d’Amérique du Nord mangeaient les graines de tournesol réduites en farine, mais s’en servaient également pour se soigner. Avec la teinture obtenue à partir des pétales et du pollen, ils réalisaient des peintures faciales.

    Des soleils en jardinières.

    Ce sont les colons espagnols qui introduisirent le soleil en Europe. Il était alors surtout apprécié pour ses qualités ornementales. En France, on s’en servait pour colorer le vin. Mais lorsque, au XVIIIe siècle, on a commencé à extraire l’huile des graines, c’est en Russie que la culture alimentaire du tournesol s’est développée le plus vite. En effet, l’Église orthodoxe interdisait toute consommation de corps gras durant le carême. Mais l’huile de tournesol ne figurant pas sur la liste, elle pouvait être consommée sans enfreindre la règle...

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

    Les graines pour mes petites mésanges, en hiver.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

    Fenêtre de ma cuisine

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

    Ne croyez pas que le tournesol vénère le soleil au point de le suivre du regard sans jamais lui tourner le dos. L'explication est moins poétique...

    Quand le tournesol est jeune, il pousse très vite au cours de la journée. Or, l'hormone responsable de l'élongation des cellules (l'auxine) se concentre à la base des fleurs, en particulier du côté ombragé de la tige. Le côté à l'ombre poussant plus vite que le côté qui reçoit la lumière, la tige se déforme en fonction du mouvement du soleil, donnant l'impression que la fleur suit le soleil. On appelle cela le phototropisme.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

    Dans le jardin du Presbytère de St Ségolène     

     

    Des soleils en jardinières.

      Dans le jardin du Presbytère de St Ségolène  

     

    Des soleils en jardinières.

    Dans le jardin du Presbytère de St Ségolène    

     

    Des soleils en jardinières.

    Dans le jardin du Presbytère de St Ségolène  

     

    Des soleils en jardinières.

    Les tournesols poussent aussi sans soleil direct, car je suis au Nord

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

     

    Des soleils en jardinières.

    j'ai cueilli les  derniers tournesols pour  mettre dans un  verre

     

    Des soleils en jardinières.

    Mon petit bouquet, et ma patate  douce...

     

    Des soleils en jardinières.

    (  Album de 2013 )

    http://dai.ly/xcasjv

      VAN GOGH POUR TOI***JEAN FERRAT VAN GOGH POUR TOI***JEAN FERRAT

     

    « Sentier des cabanes sonores - Hôtel du département Metz Déambulation dans les rues messines, place d'Armes Metz »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    14
    Roger Lehmann
    Samedi 24 Juin à 09:54
    Bonjour , Marie Anne j'ai bien aimé les photos des clochers de St Ségolène derrière un rideau de tournesols dans l'histoire et légendes de cette plante
    13
    Jeudi 25 Juin 2015 à 15:19

    Je viens voir les fameux tournesols dont nous parlions hier , je n'avais pas vu passer ton billet . Ils sont superbes dis moi je crois que je sèmerai quelques graines dans le jardin cela me fera une jolie clôture . J'aime beaucoup la libre extension de la patate douce .

    Un grand bravo pour tes photos elles sont superbes et merci de ces moments partagés d'hier .

    Bisous 

    12
    Mercredi 24 Juin 2015 à 23:23

    Bonsoir Marie-Anne, c'est tardivement que je passe chez toi voir tes beaux soleils qui agrémentent tes fenêtres (si j'ai bien compris...) . Cette belle fleur sait donner le sourire lorsqu'elle fleurit près de nous, elle peut remplacer l'astre qui se fait rare ces temps-ci. Je n'en ai point mis dans le jardin cette année et je le regrette, ce sera pour l'année prochaine...Belle nuit pour toi, bises @nnie

    11
    mireille du sablon
    Mercredi 24 Juin 2015 à 19:51

    Bonsoir Marie-Anne,

    Je suis époustouflée, éblouie par tous ces soleils!

    Mais que cela pousse bien chez toi, j'ai déjà pu le constater mais alors là, incroyable!

    J'aime tes photos pleines d'optimisme....quand le ciel sera gris...zou, je filerai sur ton article!

    Gros bisous du soir de Mireille du Sablon

    10
    Yvonne Anne
    Mercredi 24 Juin 2015 à 17:47

    J'ai admiré dernièrement, ton magnifique article sur Le Sentier des Cabanes  et la mise en scène des tournesols m'avait bien plu....

    Aujourd'hui, j'en ai plein les yeux avec ceux que tu cultives, bichonnes...Tes photos sont magnifiques.......et dis-moi, n'habiterais-tu pas un Paradis?!

    Lorsque le soleil nous manquera, je saurai sur quelles pages me rendre....

    Aujourd'hui, je suis moins ignorante que hier....j'ai apprécié les explications ....Toutefois, je veux rester sur une note plus poétique et croire encore que la fleur de tournesol vénère le soleil et le suit du regard...

    Bises à toi, Marie-Anne, et belle soirée...ensoleillée par tes tournesols et aussi l'astre qui brille dans le ciel bleu nimbé de nuages....lorrains!!

    9
    Mercredi 24 Juin 2015 à 16:42

    Tu viens de remplir mon studio de tous tes soleils ! Un bel article et de très belles photos sur cette "géante" marguerite. Je préfère croire encore que le tournesol se tourne vers le soleil, pour bien bronzer et prendre cette jolie couleur ocre. Un couleur qui convient parfaitement à Metz et sa pierre de Jaumont !

    Merci pour ce partage

    Gros bisous

    Annick

    8
    Mercredi 24 Juin 2015 à 16:00

    Magnifiques ces fleurs soleil, régal des oiseaux et salées et grillées, je ne les déteste pas non plus.
    Merci et bonne soirée

    7
    Mercredi 24 Juin 2015 à 11:28

    bonjour MArie Anne ,une superbe série de photos et recherche photographique !  les macros  j'aime +++  tous comme ces belles fleurs  ! et la cathédrale  wouah !   elle est belle  et ....   merci ... bonne journée a+

    6
    Gabrielle
    Mercredi 24 Juin 2015 à 10:47

     Bonjour Marie-Anne !! 

     Waouhhhh  !!!  C'est ... ma .  gni . fi .  que  !!!  et instructif wink2

     Bonne journée et au plaisir d'admirer tes si belles photos !

     Bisous

     Gabrielle

    5
    Mercredi 24 Juin 2015 à 09:41

    Quel que soit le temps, tu as maintenant, soleil tous les jours, avec ces fleurs étonnantes en jardinières. Sur les photos, j'ai cherché le bout de l'échelle que tu vois, posé sur la petite place sercète. Mais tu as du la montrer dans un autre article.  Et pour tes trois dernères photos, tu as raison, àa ressemble à une nature "morte" selon de grands peintres et autres aussi. Et pourquoi le nom de nature morte? 

    Bon mercredi à toi. yann.

                              

    Oups, je reviens du net, et nature morte, ce n'est pas un bouquet, mais plutôt ceci.

    Oups, je vois double ce matin!

    4
    Veronique
    Mercredi 24 Juin 2015 à 09:41

    certes la graine peut se torréfier , mais Marie-Anne les garde pour les mésanges qui en sont très gourmandes , et pour en replanter chaque année ! Très joli reportage photo , j'ai appris plein de choses, merci !  Quant à la patate douce , je ne l'avais d'abord pas vue dans le vase , et croyais que tu la confondais avec les potimarrons qui ont un goût un peu semblable , puis je l'ai vue toute fleurie. Joli !

    3
    Mercredi 24 Juin 2015 à 09:40

    Quel que soit le temps, tu as maintenant, soleil tous les jours, avec ces fleurs étonnantes en jardinières. Sur les photos, j'ai cherché le bout de l'échelle que tu vois, posé sur la petite place sercète. Mais tu as du la montrer dans un autre article.  Et pour tes deux dernères photos, tu as raison, nature "morte" selon de grands peintres et autres aussi. Et pourquoi le nom de nature morte? 

    Bon mercredi à toi. yann.

                              

    Oups, je reviens du net, et nature morte, ce n'est pas un bouquet, mais plutôt ceci.

    2
    Mercredi 24 Juin 2015 à 09:39

    Bonjour, …
    Le tournesol et le topinambour champions de la photosynthèse …
    Très beau suivi végétal sur fond de pierre de Jaumont ...
    … ßonne journée … Amicalement … Claude …

    1
    Mercredi 24 Juin 2015 à 08:41

    La graine peu-être torréfier pour le déguster à l'apéro ou avec des Tapas...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :